Résumé par John Coughlan, Président APEEEL1

Covid-19: réponse à la pandémie

  • Le Secrétaire général (SG) a déclaré que l’école a été la plus transparente de toutes les écoles européennes en fournissant des statistiques sur les infections, la quarantaine, etc.
  • Le Luxembourg a été le pays d’accueil le plus généreux aux écoles européennes en termes de fourniture de matériel sanitaire, etc.
  • APEEEL1 a soulevé trois points :
    • Le succès de la politique de l’école en limitant la transmission du virus est en grande partie dû au respect des élèves du primaire au secondaire dans le port de masques tout le temps et il convient de rendre hommage à leur contribution à cet effort.T
    • L’impact continu de la pandémie se fait sentir non seulement en termes d’infections et de mesures de santé publique, mais aussi en termes d’interruption de l’enseignement in situ et de poursuite de l’apprentissage à distance. Nous avons plaidé pour que l’école continue de travailler à l’amélioration des normes dans ce domaine.
    • Nous avons exprimé l’espoir qu’un arrangement puisse être trouvé pour offrir aux élèves de notre école des conditions de jeu équitables en termes d’accès aux appareils numériques comme dans les écoles publiques luxembourgeoises – et nous avons déjà soulevé cette question auprès de la direction de l’école, des chefs d’administration des institutions de l’UE (CALUX) et de la délégation luxembourgeoise.
  • Le SG a remercié les parents pour leur contribution à relever les défis de la pandémie.
  • Il est entendu que les institutions de l’UE – y compris les écoles – au Luxembourg participeront au programme national de vaccination.

bâtiments scolaires

  • L’école a procédé à une analyse de l’évolution du nombre d’élèves et a conclu qu’il n’était pas nécessaire de demander aux Bâtiments Publics du Luxembourg une extension à construire pour au moins les 10 à 12 prochaines années.
  • L’école prépare néanmoins une demande de remplacement du bloc T préfabriqué de l’école secondaire.
  • L’APEEEL1 s’est félicitée de la décision de demander le remplacement de T-Block, qui est en proie à de nombreux problèmes, notamment un chauffage/refroidissement inadéquat et l’accès pour les personnes à mobilité réduite. Nous avons souligné qu’il est important d’analyser non seulement le nombre total d’élèves, mais aussi la façon dont ils sont divisés en unités de classe. L’introduction de la section lituanienne crée la nécessité d’une salle de classe supplémentaire chaque année jusqu’à ce que la section couvre tous les cycles, par exemple. De plus, comme nous l’avions soutenu lorsqu’une demande était prête à remplir un bloc A à l’école primaire, il serait bon d’avoir non seulement des salles de classe plus grandes, mais aussi de petites salles peuvent etre utilisés pour le soutien scolaire sans avoir à partager l’espace avec d’autres groupes ou utiliser un endroit qui sert d’entrepôt.

Soutien psychologique

  • Les élèves ont soulevé le besoin de soutien psychologique en raison des pressions de la pandémie.
  • Le SG a déclaré que le Conseil des gouverneurs avait mis un financement supplémentaire Covid-19 à disposition et qui était utilisé par d’autres écoles, de sorte que la nôtre devrait s’assurer qu’elle le utilisait aussi.
  • L’école a confirmé qu’ils ont actuellement 1,0 poste de psychologue ETP répartis entre deux personnes travaillant à mi-temps.

Préoccupations en matière de sécurité

  • L’APEEEL1 a souligné que l’ensemble de la communauté scolaire était actuellement préoccupée par les questions soulevées par un cas particulier, y compris les questions de sécurité publique. Étant donné qu’il n’a pas été possible de discuter de cas individuels à cette réunion, nous avons envoyé une lettre au SG et au directeur détaillant les préoccupations des parents. Le SG a reconnu avoir reçu la lettre et a promis de lui accorder toute son attention.

Budget 2022

  • À la suite d’une demande à la dernière réunion du conseil d’administration, il y a eu une discussion approfondie sur l’augmentation des dépenses consacrées au soutien à l’éducation au cours des dernières années :
    • Il y avait 32 enfants à l’école qui avaient besoin d’un soutien à temps plein à 100 %. L’école emploie 25 assistants de soutien (ETP). Il y a beaucoup d’enfants ayant des besoins éducatifs provenant du système luxembourgeois.
    • L’APEEEL1 a attiré l’attention sur le fait que l’augmentation des dépenses coïncidait avec un changement de gestion de l’école et que l’augmentation pourrait également s’expliquer non seulement par l’arrivée de nouveaux élèves, mais aussi par l’analyse correcte des besoins des élèves existants, qui est censée servir de base au calcul de ce poste budgétaire.
    • L’école a effectué une analyse du coût par habitant qui a montré que les sommes dépensées à Lux1 n’étaient pas disproportionnées par rapport aux autres écoles en fonction du nombre d’enfants ayant besoin de soutien.
    • L’impact du «attractiveness package » sur le coût global des enseignants de soutien, dont la plupart sont des enseignants recrutés localement.
    • L’école a indiqué qu’elle préparait une demande de soutien de l’Etat compte tenu du nombre d’enfants en provenance du système luxembourgeois.

Gestion future de la cantine

  • L’APEEEL1 s’est pencher sur la question de la future direction de la cantine à la suite d’une lettre qu’elle avait reçue de la direction de l’école en décembre 2020.
  • Le SG a admis que cette lettre allait trop loin en affirmant que les parents – et plus particulièrement APEEEL1 – devraient prendre la direction de la cantine à partir de septembre 2022.
  • Il a réitéré les préoccupations fondamentales qui sous-tendent la décision du Conseil des gouverneurs selon laquelle la gestion juridique et financière de la cantine devrait être séparée de celle de l’école. Il a donné l’exemple à l’école européenne de Varese, dans laquelle la cantine est gérée par une coopérative construite à cet effet, séparée de la structure juridique de l’école.
  • Le SG avait également reçu le document de position d’Interparents à ce sujet et avait demandé au personnel juridique de l’OSGES d’analyser les arguments que nous avons présentés. Il attend leurs conseils.
  • La conclusion était que toutes les parties prenantes devraient engager une discussion ouverte sur la façon de répondre aux préoccupations fondamentales de la décision initiale du Conseil des gouverneurs.